English   español  
Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10261/221076
Share/Impact:
Statistics
logo share SHARE   Add this article to your Mendeley library MendeleyBASE
Visualizar otros formatos: MARC | Dublin Core | RDF | ORE | MODS | METS | DIDL | DATACITE
Exportar a otros formatos:

Title

Occupation humaine et mobilité des paysages dans la basse vallée du Sagone (Corse, France) entre l’âge du Bronze et l’époque romaine

AuthorsGhilardi, Matthieu; Istria, Daniel; Currás, Andrés ; Dussouillez, Philippe; Vella, Claude; Crest, Yannick; Colleu, Maxime; Vacchi, Matteo
Issue Date2015
PublisherCNRS Éditions
CitationGéoarchéologie des îles de Méditerranée, [Geomedislands 2015, Colloque International, Cargèse (Ajaccio, Corse), 30 juin-2 juillet 2015], pp: 215-227
AbstractDe nombreux mégalithes anthropomorphes, datés de l’âge du Bronze final, ont été découverts sur la berge du Sagone mais aussi dans les fondations de la cathédrale médiévale de Sant’Appianu. Des questions relatives à la signi- fication symbolique de l’emplacement de ces statues-menhirs ont souvent été évoquées parmi lesquelles celle de la particularité paysagère, sans être réellement abordées du point de vue paléoenvironnemental. Plus tard, pendant l’époque romaine, un établissement est également attesté sur un replat granitique surplombant la basse vallée du fleuve, ce qui laisse entrevoir une configuration différente du trait de côte et du réseau hydrographique au début de notre ère. Afin de pouvoir mieux comprendre les relations entre les dynamiques d’occupation humaine et l’évo- lution diachronique des paysages, neuf carottages ont été réalisés dans la basse vallée du Sagone. Une chronos- tratigraphie de référence a ainsi pu être établie grâce à la datation par le radiocarbone de vingt et un échantillons. Les principaux résultats de cette étude révèlent pour la première fois l’existence d’un ancien marais continental daté de la fin de l’âge du Bronze (synchrone de l’implantation des mégalithes), au nord du replat de Sant’Appianu, marais qui a ensuite été envahi par les eaux marines entre ~ 1000 et 800 av. J.-C. Entre 800 et 50 avant notre ère, une progradation deltaïque du Sagone s’amorce ensuite depuis le NE vers le SO. Enfin, pendant l’époque romaine, un étroit bras de mer existe toujours au pied du replat de Sant’Appianu, laissant ainsi le passage à d’éventuelles embarcations à faible tirant d’eau.
URIhttp://hdl.handle.net/10261/221076
ISBN978-2-271-08915-1
Appears in Collections:(INCIPIT) Artículos
Files in This Item:
File Description SizeFormat 
CNRS editions_Ghilardi_Sagone.pdf1,33 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open
Show full item record
Review this work
 


WARNING: Items in Digital.CSIC are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.