English   español  
Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10261/216998
Share/Impact:
Statistics
logo share SHARE   Add this article to your Mendeley library MendeleyBASE
Visualizar otros formatos: MARC | Dublin Core | RDF | ORE | MODS | METS | DIDL
Exportar a otros formatos:

Title

Tombes à dalles néolithiques (cistes et chambres) du nord-est de la péninsule Ibérique : une vision historiographique et chronologique

AuthorsGibaja, Juan Francisco ; Morell, Berta; Martín, Araceli; Oms, F. Xavier; Martín-Rodríguez, Patricia; Mozota Holgueras, Millán ; Masclans, Alba; Remolins, Gerard; Santos, F. J. ; Duboscq, Stephanie; Fontanals-Coll, María; Oliva, Mònica; López Onaindia, Diego; Mazzucco, Niccolò ; Subirà, Mª Eulàlia
KeywordsNeolithic
Northeast of the Iberian Peninsula
Stone slabs burials
Solsonià
Radiocarbon dates
Statistical analysis
Néolithique
Nord-est de la péninsule Ibérique
Tombes à dalles
Solsonià
Radiocarbone
Analyses statistiques
Issue Date2020
PublisherSociété Préhistorique Française
CitationBulletin de la Société préhistorique française (117/2) : 303-331 (2020)
Abstract[EN] Even though stone slab burials are well known in archaeological literature since the beginning of the 20th century (mostly thanks to J. Vilaró, then M. Cura, J. Castany and Ll. Guerrero), they have been largely overlooked during this last decade. Even so, numerous graves have been discovered with parallels with other contemporary - or sub-contemporary- Neolithic burials in southern France, northern Italy or Switzerland. The scarce or null visibility of the burials, their deficient state of conservation, the lack of surveying projects and the alterations caused by soil movements in agro-pastoral areas can be the reason for the few discoveries of this kind of burial during the last few years. Neolithic communities selected specific spaces and territories to bury their dead and in particular at locations between 589 m and 747 m above sea level. They used stone slabs to build two types of tombs: (1) cistas, which are cist tombs, buried and sealed tightly by the four slabs that make up the sides and the top. They can be accessed by moving the upper slab (vertical access); (2) megalithic chambers whose fundamental difference is that they are accessed from the side (horizontal access). There is an additional 20% of graves in a poor state of preservation that could not be classified. There is little osteological information as many of the graves were excavated several decades ago. Frequently a substantial part of the skeleton was not collected or the appropriate techniques were not used for optimal data recording. Most graves contain only one individual, occasionally two, and rarely three or more. The majority are adult males, but due to the poor excavation procedures described above and the loss of certain remains over time, because of the changes and transfers of the archaeological material between museums, this information is unreliable.
[FR] Les sépultures à dalles néolithiques sont connues depuis le début du xxe siècle, tout particulièrement grâce au travail débuté par J. Vilaró et poursuivi par M. Cura, J. Castany et Ll. Guerrero. Cependant, elles ont reçu de la part des archéologues moins d’attention que d’autres structures funéraires (même si elles sont souvent mentionnées dans la littérature archéologique), ce qui est surprenant. En effet, les tombes découvertes sont nombreuses, ainsi que les parallèles avec d’autres manifestations néolithiques contemporaines ou proches dans le temps du sud de la France, du nord de l’Italie ou de la Suisse. Il s’est donc avéré nécessaire d’effectuer une série d’analyses pour améliorer nos connaissances à leur sujet. La faible visibilité de ces tombes (ou l’absence de visibilité), leur mauvais état de conservation, le manque de prospections et les dégradations dues aux remaniements des sols des zones agropastorales dans lesquels elles se trouvent, peuvent être les causes du nombre peu élevé de découvertes réalisées ces dernières décennies. L’objectif de cet article est de présenter les derniers résultats obtenus par notre équipe de chercheurs réunie autour de l’étude de ces tombes. Nous présenterons l’état de la question sur leur historiographie, ainsi que les caractéristiques qui les définissent, en partant des structures pour arriver aux personnes inhumées et au mobilier funéraire associé. Il est important d’insister sur l’existence de nouvelles datations radiocarbone et sur les analyses statistiques effectuées, car elles nous ont permis d’évaluer la distribution chronologique des tombes et leur durée d’utilisation. Jusqu’à la réalisation de ce programme de datation, la chronologie des sépultures à dalles était assez incertaine en raison du nombre restreint de dates, dont certaines obtenues à partir d’échantillons de longue durée de vie. Ces données ont servi de trait d’union pour établir des liens avec d’autres manifestations funéraires du néolithique d’Europe centrale et occidentale.
URIhttp://hdl.handle.net/10261/216998
ISSN0249-7638
Appears in Collections:(IMF) Artículos
Files in This Item:
File Description SizeFormat 
accesoRestringido.pdf15,38 kBAdobe PDFThumbnail
View/Open
Show full item record
Review this work
 


WARNING: Items in Digital.CSIC are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.