English   español  
Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10261/102213
Share/Impact:
Statistics
logo share SHARE   Add this article to your Mendeley library MendeleyBASE
Visualizar otros formatos: MARC | Dublin Core | RDF | ORE | MODS | METS | DIDL
Exportar a otros formatos:
Title

Nouvelles données sur les architectures des sites natoufiens de Jeftelik et Qarassa 3 (Syrie centro-occidentale et du sud)

AuthorsIbáñez-Estévez, Juan José ; Terradas-Batlle, Xavier ; Armendáriz, Ángel; González Urquijo, Jesús E.; Teira, Luis; Braemer, Frank; Gourichon, L.; Haïdar-Boustani, Maya; Rodríguez Rodríguez, Amelia
KeywordsJeftelik et Qarassa 3 (Syrie centro-occidentale et du sud)
Natoufien
Travaux archéologiques
Architecture natoufienne
Issue Date2013
PublisherSociedad Luso-Gallega de Estudios Mesopotámicos
CitationDu village néolithique à la ville syro-mésopotamienne : 9-33 (2013)
AbstractLa période natoufienne est une période majeure pour comprendre le processus de sédentarisation et les innovations économiques et sociales qui ont conduit à l’émergence du Néolithique. Pendant le Natoufien, les petits groupes de cabanes qui constituaient les habitats épipaléolithiques antérieurs, comme à Ohalo II ou à Kharaneh IV, sont devenus des hameaux qui regroupaient un nombre plus important d’habitants. Les structures des cabanes sont aussi devenues plus complexes par leur plan et les matériaux de construction, utilisant la pierre, sous forme de murets ou radiers, pour construire des lieux d’habitation plus permanents. Les travaux archéologiques réalisés dans les sites de Jeftelik (Bouqaia, Ouest de Homs, Syrie) et de Qarassa 3 (Qarassa, Ouest de Sweida, Syrie) entre 2008 et 2010, ont livré de nouvelles données sur l’architecture natoufienne. Nous présentons ici les caractéristiques des cabanes et des hameaux natoufiens puis nous discuterons de leurs implications au niveau de la sédentarisation au Proche-Orient afin de mieux comprendre ce processus. Les fouilles à Jeftelik, site découvert en 2004, font partie des travaux archéologiques menés à l’ouest de la ville de Homs par une mission syro-libano-espagnole codirigée par Michel Al-Maqdissi (DGAM, Syrie), Maya Haïdar-Boustani (Musée de Préhistoire libanaise, Université Saint-Joseph de Beyrouth) et Juan José Ibáñez (Institución Milá i Fontanals, CSIC, Espagne).
URIhttp://hdl.handle.net/10261/102213
ISBN978-84-616-0921-5
Appears in Collections:(IMF) Libros y partes de libros
Files in This Item:
File Description SizeFormat 
accesoRestringido.pdf15,38 kBAdobe PDFThumbnail
View/Open
Show full item record
 


WARNING: Items in Digital.CSIC are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.